catégories

opinions

Texte "caché" dans l’Iliade ?

homer_book_reduit

L’Iliade et son auteur dévoilent-ils enfin leur incroyable secret ?
Une découverte à peine imaginable...
Конец литературы?

Martinov_reduit

Композитор В. Мартынов о «прямом высказывании» в литературе и о «советскости» в русском современном искусстве.
Книга-терминатор…
Пока только по-русски…
Panique à New York, il paraît que les rayons des librairies sont presque vides. Où sont donc passés les bons livres ?
L'espoir fait vivre... Tout n'est pas perdu pour ceux qui ont tout perdu avec Madoff, puisque le liquidateur pourrait contraindre une grande banque "complice" de l'escroc à les rembourser.
Comprendre le principe des régimes politiques...
Démonstration par A+B...
2009 : le monde de la finance en crise doit se réinventer. Le billet-poème est créé.
Il ne vaut pas cher, 1 €, mais c'est que toute monnaie d'échange doit circuler aisément. Et que cette valeur fiduciaire ne vous fasse en rien méjuger de sa haute valeur symbolique . Chaque poème, imprimé sur du papier monnaie, est accompagné de son illustration originale, le tout sur un petit bout de papier de la taille d'un billet.
Révolution annoncée, paris lancés. Il est l'heure de fourbir ses armes, de planifier d’audacieux plans de bataille, pour ne pas louper le coche, paraît-il. Ça buzze, comme on dit de par nos écrans. On en parle. Tous azimuts. Du moins certains... Le livre numérique angoisse les éditeurs, et implique bel et bien pour eux une révolution. Spéculation de mise. Dans les deux sens du terme, d'ailleurs : deviner demain pour faire des profits, ou les maintenir.
« Les États ont le droit de se connaître les uns les autres et d'évaluer de façon critique leur politique extérieure mais aussi intérieure, voire d'en pointer les défauts si elle risque de poser des problèmes à l'échelle internationale ou si elle ignore les normes éthiques et les principes humanistes ! »… C’est en ces termes que le président russe Dmitri Medvedev animait en septembre la conférence de Iaroslavl, devant les 600 représentants de 18 pays, sur le thème « L'État moderne et la sécurité globale ».
« ... La panoplie existant en matière de cyber attaque est extrêmement vaste. Vous pouvez saturer un site internet, faire sauter le standard, en le bombardant de connections simultanées. C’est le déni de service. Vous pouvez aussi altérer le contenu d’un site, comme l’ont fait les attaquants de la Géorgie et de l’Estonie, qui ont posté un peu partout des photos d’Adolphe Hitler... »
On dit que Nicolas Sarkozy déteste les diplomates... Et les grands ! Et les aristocrates... Certains ajoutent - les barbus. Comme quoi Laboulaye était franchement mal barré. Ce qui nous amène à nous poser des questions.
Faut-il détester les diplomates ?...

auteurs



Viatcheslav Répine est l'auteur de romans, de récits, de nouvelles et d'essais. Français d’origine russe de 50 ans, il vit en France, à Paris, depuis 25 ans. Écrit en français et en russe.




repères biographiques
Son destin est marqué par les derniers soubresauts de la guerre froide. Encore étudiant, poursuivi en Union Soviétique pour ses opinions et parce qu’il sortait de la famille d’un officier de l’armée soviétique, il a été, en 1985, prié de quitter le pays en 48 heures suite aux pourparlers diplomatiques et au contrat sur le gaz, passé alors entre la France et l’Union soviétique, et aux vigoureuses campagnes de presse menées en sa faveur par les médias francophones. Dès lors, émigre de facto en France.
Après des études littéraires et linguistiques, Viatcheslav Répine a traduit, dans sa jeunesse, en russe (à partir de l’allemand et du français) des textes « subversifs », en particulier d’Antonin Artaud (Le Théâtre et son Double), qui ont été à l’époque largement diffusés en samizdat en URSS avant d’être publiés anonymement.
Il ne se fait pas tout de suite remarquer comme écrivain, exil oblige. Un de ses récits, La dernière chasse de Piotr Andreïévitch, sera d’abord publié en Russie dans les années 90, dans plusieurs revues littéraires spécialisées, et relativement apprécié des critiques, le sujet étant « délicat ».