Lydia Ermakoff

Lydia Ermakoff Lydia Ermakoff | Lydia Ermakoff |  Лидия Ермакофф
Paris, France ✝
TRADUCTRICE

page personnelle

Né en France. Lydia Ermakoff (✝) a dès l’enfance navigué entre plusieurs langues et plusieurs pays, depuis sa scolarité au lycée russe de Paris jusqu’aux études commencées en France et poursuivies en Angleterre. C’est ensuite à l’Amérique latine que se marie la vieille Europe, lorsque la traductrice travaille à l’ambassade d’Argentine de Moscou. Elle passe encore quelques années à Genève, employée par l’ONU, avant de revenir en France, où elle se partage entre la vie professionnelle et ses activités de secrétaire générale du Cercle franco-russe et d’aide-rédactrice à l’école paroissiale des Trois Saints Hiérarques. Elle profita d’une retraite pour se consacrer à la traduction. Lydia Ermakoff accompagna Temps & Périodes avec dynamisme et bonne humeur, pour proposer à nos lecteurs des traductions soignées et inspirées.

.

  • traduction du russe / français / anglais

Avec sa plume mure cette traductrice trilingue a su rendre dans un cas les volte-face d’une écriture tour à tour familière ou ironique, mordante ou tendre ; dans l'autre, la profondeur d'une écriture sensible, intime et émouvante. Sa langue subtile retranscrit ces gammes de tons variés, pour le plus grand plaisir du lecteur français.

«… Ce n’est qu’à l’automne de ma vie que j’ai pu enfin consacrer mon temps à la traduction littéraire. Depuis mon enfance, les livres sont ma passion et j’ai toujours été très sensible à la musicalité des textes. Cette musicalité est variable selon les langues et les auteurs, mais c’est avant tout elle que je m’efforce de transmettre au lecteur au travers de mes traductions.
Ainsi « Sainte Élisabeth » de Lioubov Miller évoque pour moi les œuvres de Tchaïkovski tour à tour gaies, nostalgiques ou tragiques… Par contre, dans le livre de Vadim Messiats et ses «Les lois de Marco Polo», c’est la modernité américaine qui prédomine avec ses rythmes trépidants et saccadés, c’est du rock, du disco, voir du rap.
Si j’ai pu, tant soit peu, faire ressentir aux lecteurs non seulement la beauté de la langue mais également celle de la musique des œuvres que j’ai traduit – je suis une femme heureuse !.. »

septembre 2009

rédaction, contacts

contacter la famille de Lydia Ermakoff

Nous serions heureux de vous aider à joindre la famille de Lydia Ermakoff. Vous pouvez la contacter à travers notre rédaction, en utilisant la forme des contacts sur ce Site Web.
rédaction, contacts