Claude Simon 169x300 Les Géorgiques (Minuit)Claude Simon

Roman ambitieux et foisonnant, «Les Géorgiques» déploie une fresque familiale, politique et historique magistrale à travers trois intrigues entremêlées. Claude Simon, couronné du prix Nobel en 1985, élargit les limites du Nouveau Roman, parfois aride, pour panacher puissance romanesque, souffle épique et sérénité... bucolique, sinon géorgique.

Le lecteur se voit embarqué à la fois dans les guerres napoléoniennes, menées par l'ancêtre du narrateur, dans la guerre d'Espagne, à laquelle prend part George Orwell, masqué mais reconnaissable, et dans la débâcle de 1940, vécue par le narrateur – et par Claude Simon lui-même. Il explore avec minutie, sur un mode tour à tour majeur ou mineur, le tragique des guerres fratricides, l'absurde d'une Histoire qui se répète sans guère dévoiler quelque sens, l'impuissance de l'homme, même écrivain, surtout écrivain, qui s'efforce d'y apporter un peu d'ordre, illusoire... mais aussi la sérénité de la nature, plus sensible à l'approche de la vieillesse qui touche le narrateur comme son ancêtre.
La phrase-fleuve de Claude Simon, souple et exigeante, nous livre ce réel multiple animé par un regard vigilant et nourri d'un imaginaire savoureux.