Elke Heidenreich 198x300 Elke Heidenreich, quand la télé aime les livresTemps & Périodes

 

« Lesen! » (Lisez !) est une émission littéraire présentée par Elke Heidenreich qui a fait fortune en Allemagne.

La clé de ce succès ? Un ton simple et direct, qui tourne volontairement le dos à une critique intellectuelle, pour privilégier des impressions de lecture, livrées avec sincérité et enthousiasme par la voix cette lectrice d'autant plus avertie qu'elle est d'abord écrivain elle-même. Et si le discours refuse tout élitisme, la qualité des œuvres choisies n'en est pas moins au-dessus de tout soupçon.

Sur le plateau de « Lesen! », diffusé par la ZDF, défilaient ainsi en une demi-heure cinq ou six livres, avant l'arrivée d'un invité, qui venait avec un livre dont il lisait un passage. Délivrée de tout pédantisme, la littérature devenait grand public. Formule imparable : Elke Heidenreich a conquis la confiance, et les nouveautés qu'elle conseille se vendent comme des petits pains... au point que le journal Die Welt, dans un article satirique, suggérait, il y a un an, de faire appel à Elke Heidenreich pour relancer l'industrie automobile : il suffisait qu'elle présente une nouvelle émission, « Fahren! » (Conduisez !).

La dame a d'ailleurs plus d'une corde à son arc, et une carrière qui parle d'elle-même. Outre ses activités d'écrivain, qui s'étendent du roman au livret d'opéra, elle a prêté sa voix à des créations radiophoniques, été chroniqueuse et, surtout, présenté nombre de talk-shows. Bref, elle n'est pas une inconnue lorsqu'elle se lance, en 2033, dans l'aventure « Lesen! », à l'origine, peut-être, de la proposition, qu'elle finit par décliner, du groupe Bertelsmann, qui lui offrait de diriger une collection dédiée à la musique pour les éditions Random House.

Elke Heidenreich  300x166 Elke Heidenreich, quand la télé aime les livres

Or les meilleures choses ont une fin. À l'automne 2008, dans une émission mémorable, le critique Marcel Reich-Ranickis s'en prend à la piètre qualité de la ZDF et à son néant culturel. Elke Heidenreich lui emboîte le pas et ne mâche pas ses mots à l'encontre de la chaîne, notamment dans un article paru dans le FAZ (Frankfurter Allgemeine Zeitung), où elle évoque une possible démission. S'ensuit une polémique qui obéit aux lois du genre, avec déclarations définitives, excuses, réconciliations et changements de camp. Bref : la ZDF annule l'émission.

Mais « Lesen! » renaît de ses cendres, non pas pour la télévision suisse, en dépit de l'intérêt manifesté, mais sur le net. Elke Heidenreich étonne encore une fois son monde par ce choix audacieux, qu'elle défend car elle y voit l'avenir, la possibilité de conquérir un nouveau public, et plus de liberté pour le spectateur, qui n'est plus astreint aux horaires de diffusion tardive de la ZDF. Le site du festival littéraire de Cologne accueille ainsi depuis début 2009 « (weiter) Lesen! » ( Continuez à lire !), sous une nouvelle formule, plus courte (un ou deux livres par émission) et devenue hebdomadaire.

  • Lesen! LitCOLONY.de (en allemand)