Duon Thu Huong Terres des oublis (Sabine Wespieser)Duon Thu Huong

Ample roman qui s’écoule comme un fleuve dans le Vietnam dont il traverse les paysages, naturels et humains, Terre des oublis s’ouvre sur un coup de tonnerre pour Miên, jeune femme vietnamienne : le retour de son mari, un soldat porté disparu que l’on croyait mort, Bôn. Il retrouve Miên, qu’il a quittée pour le front à peine épousée, mariée et heureuse avec un autre, Hoan, dont elle a un enfant.

Le roman de Duon Thu Huong se lit… comme un roman, au charme envoûtant et discret, selon rythme aussi efficace que maîtrisé. L’histoire d’amour est ici le prétexte à une exploration minutieuse de l’intimité des personnages, renvoyés à eux-mêmes par un passé inopinément ressurgi autant que par les attentes sociales, diverses selon les lieux, et diversement intériorisées par chacun. L’auteur se contente de transcrire la vie de ses personnages (ce qu’ils font, voient, entendent, pensent et disent), sur la riche toile de fond de la nature et de la société vietnamienne vivement sentie et décrite : elle donne ainsi à voir trois vies imparfaites, leurs choix difficiles, leurs consciences tour à tour mesquines ou nobles. Avec elles, c’est l’isolement de chacun face à soi-même et la difficulté de créer des liens harmonieux avec les autres qui sont sondés en profondeur et sans parti pris.